Page tree
Skip to end of metadata
Go to start of metadata

Vers un indice de découvrabilité des produits culturels numériques sur les grandes plateformes transnationales 

(IndiceD = indicateursP+indicateursV+indicateursR)

La promesse du numérique en ce qui concerne l'accès facile et souvent gratuit à des produits culturels diversifiés est fortement remise en cause par les processus actuels de concentration économique de l'offre culturelle en ligne. Dans un monde idéal, la découvrabilité de tous les produits culturels serait assurée à 100%, ce qui assurerait d'une certaine manière une grande diversité des expressions culturelles. Concrètement, peut-on concevoir et mesurer la découvrabilité des produits culturels et en dégager certaines tendances susceptibles d'éclairer les enjeux prioritaires en matière de politiques culturelles et de régulation des acteurs du numérique.

L'indice de découvrabilité (iD) du LATICCE sera construit à partir de plusieurs indicateurs qui constituent autant de variables mesurables du phénomène que nous voulons connaître et analyser. Dans le cadre de notre recherche, le phénomène est la découvrabilité des produits culturels numériques locaux dans les secteurs de la musique, de l'audio-visuel et du livre. Les indicateurs sont les différents éléments mesurables qui nous permet d'analyser la découvrabilité de ces produits.  Les variables déterminantes de la découvrabilité du côté de l'offre sont 1)  la présence (P) des produits, 2)  la visibilité de ces produits (V) et 3) la recommandation de ces produits (R). Ce qui nous intéresse n'est pas de mesurer la découvrabilité effective du côté des utilisateurs, ce qui serait intéressant par ailleurs, mais bien de déterminer si les conditions de la découvrabilité sur les grandes plateformes transnationales sont plus ou moins favorables à une découvrabilité effective.

Une première difficulté est de définir ce qu'est un produit culturel numérique local. Nous n'avons pas l'ambition de trancher ce débat mais nous allons certainement chercher à l'enrichir en réalisant ce projet sur la découvrabilité. Afin de procéder à la construction de l'indice sans pouvoir compter sur une définition précise et consensuelle, nous avons opté pour l'utilisation de listes de la part de nos partenaires (ISQ, ADISQ, AQPM) et de la BAnQ. Nous prévoyons discuter de cette problématique afin d'améliorer les listes de produits qui servent dans nos collectes de données.

Construction de l'IndiceD (iD)
Nous développerons la méthodologie pour mesurer la découvrabilité des produits culturels québécois au Canada et à l'étranger, notamment en France et en Belgique. L'iD est un indice composite compris entre 0 (exécrable) et 1 (excellent) calculé par la moyenne de trois indices quantifiant respectivement :

  • la présence (%)
  • la visibilité (%)
  • la recommandation (%)

IndiceD = indicateursP+indicateursV+indicateursR

La composition et la méthodologie sont susceptibles d'être revues tous les ans et les sous indices seront enrichis.


Présence

Pour être découvrable, il faut d'abord être présent sur les plateformes. Nous avons documenté la présence mesurée à partir des listes de nouveautés 2016 pour la musique et pour les films/documentaires de 2016 à partir du QC et de la FR. Nous sommes donc en mesure de savoir exactement ce qui est présent ou absent (albums et films de 2016). Ce premier élément, nous permet d'avoir des indicateurs de présence à partir duquel nous pourrons construire un sous-indice P1.

La mesure de la présence  a deux sous indices  :

(P1) = contenu/produit absent du catalogue de la plateforme en ligne présence/absence. (Lors de la réunion du 2018-03-27, nous avons évoqué l'idée de nos livrer à un exercice de mesure P sur un catalogue québécois d'anthologie (année 1970). (Bisaillon, Jean-Robert a obtenu la liste de référence à soumettre à Varnier, Kevin. = P - Printemps-Été 2018)

(P2) = contenu/produit présent dans le catalogue, le ratio de présence de nos listes de référence sur l'ensemble du répertoire mondial répondant aux mêmes critères d'année de parution, de catégorie des contenus, etcBisaillon, Jean-Robert fouille les données de l'IFPI (http://www.ifpi.org/dl/?url=http://www.ifpi.org/downloads/GMR2017.pdf)

Visibilité

La présence d'une liste de produits est une condition nécessaire mais non suffisante de la découvrabilité. On aborde ici la dimension «promotion-pub» (mise en avant, priorisation dans des playlists, des top-lists, ou contenu de catégorie premium...).

(V1) produit visible sur la page d'accueil (sans historique) - avec test de contrôle des produits visibles sur la page d'accueil (avec historique de demande QC versus demande Mainstream)

(V2) produit sur les top liste pour les "nouveautés" de la semaine (Spotify-Radar_des_sorties/GooglePlay/iTunes) - avec test de contrôle des produits visibles sur la page d'accueil (avec historique de demande QC versus demande Mainstream)

Nous ferons les collectes en mode payant et non payant lorsque cela est possible.

Recommandation

La visibilité comporte une certaine recommandation mais certains produits sont plus recommandés que d'autres ce qui les rend plus de "visibles".  Nous abordons ici la recommandation des plateformes qui fait intervenir les données des plateformes et dans une certaine mesure l'impact des données des utilisateurs.

(R1) produit recommandé sur les TOP100 (sans historique) - (avec test de contrôle avec historique de demande QC versus demande Mainstream)

(R2) produit recommandé par l'analyse de "sentiment" (historique des écoutes, LIKE, bibliothèque personnelle etc..) 

iD

Chaque sous-indice aura une valeur et le cumul de tous les sous indices (présence, visibilité et recommandation) pourra déboucher sur un score global constituant ainsi l'indice composite de découvrabilité (indicateur P + indicateur V + indicateur R) = indice de Découvrabilité. L'indice de découvrabilité  peut déterminer ou renseigner sur le degré de prise en compte de la diversité des expressions culturelles sur les plateformes et aussi sur chacune des plateformes.  Plus l'indice de découvrabilité de contenus locaux sur une plateforme est élevé, plus l'offre de contenus sur cette plateforme est diversifiée et plus cette plateforme protège ou fait la promotion de la diversité des expressions culturelles. En revanche plus l'indice est faible, moins l'offre de contenus sur la plateforme est diversifée et moins elle prend en compte la diversité des expressions culturelles.Un des éléments importants sera de Nous pourrions  établir une cible de neutralité de la plateforme -----  Si on considère par exemple que le catalogue d'Apple Music est constitué d'un million de titres dont 1000 sont québécois, une découvrabilité neutre voudrait dire que le contenu Québécois apparaisse une fois sur 1000 (1/1000). Une découvrabilité "positive" (comme discrimination positive) voudrait dire que le contenu devrait sortir beaucoup plus souvent qu’une fois sur 1000 (1/1000). Une découvrabilité négative voudrait dire qu'il sorte moins de 1/1000.

I D = I P + I V + I R 

Tableau comparatif_Résultats préliminaires.docx: https://docs.google.com/document/d/1_AMPeSyGb0SHCpPsI_ep70cdllw3kN96wv1zdbRxCtQ/edit?usp=sharing

Autres éléments de la démarche

La construction de l'indice de découvrabilité nécessite d'analyser les différentes plateformes et leurs modèles d'affaires. Nous documentons actuellement le fonctionnement des plateformes, leurs offres de service, leurs algorithmes et ports de collecte (data endpoints) pour préciser la portée de nos tests et éviter les efforts non-probants. Nous allons procéder à des tests de contrôle et d'exploration en tenant compte de l'importante variable du profilage des usagers.

A développer...


Définition des valeurs maximales et minimales des sous-indices
IndiceMesureValeur minimaleValeur maximale observée
Présence

présent ou non (par rapport à une cible raisonnable),

dans le catalogue

ou



Visibilitépage accueil

liste découverte

Recommandation





Write a comment…